Bien comprendre les fonds de capital de risque (VCs)

Square

Vous vous apprêtez à amorcer une ou plusieurs rondes de sollicitation de fonds auprès d’investisseurs et de fonds de capital de risque? Il est important de bien maîtriser certaines règles de base au préalable.

Structure des fonds de capital de risque

Comprenez-vous la façon dont sont structurés les fonds de capital de risque? Acquérir cette compréhension est primordial pour :

• saisir leur façon de penser et d’analyser les dossiers
• déterminer quel fonds de capital de risque vous devriez approcher avec votre projet

Les fonds de capital de risque sont soumis à des restrictions quant aux types d’investissements qu’ils sont autorisés à effectuer.

Niveau de maturité de l’entreprise en démarrage

En plus des restrictions géographiques et des seuils de concentration, presque tous les fonds de capital de risque investissent dans des entreprises en démarrage qui ont atteint un niveau de maturité précis. Certains interviennent très tôt dans l’évolution de l’entreprise (financement série « seed » ou série « A »), tandis que d’autres interviennent plus tard dans la chaîne d’investissement et d’autres encore vont plutôt se spécialiser dans les entreprises en démarrage prêtes à devenir publiques ou faire l’objet d’une acquisition.

Cette spécialisation des fonds de capital de risque leur permet d’être plus efficaces dans leur accompagnement. Il est donc très important de vous adresser aux fonds qui correspondent au niveau de maturité de votre entreprise. Autrement, vous perdrez votre temps et pourriez même compromettre des occasions futures. Vous ne disposez que d’une seule chance pour faire une bonne première impression!

Secteur d’activité de l’entreprise en démarrage

Les fonds de capital de risque investissent souvent dans des secteurs d’activités précis. Il vous incombe donc d’effectuer les recherches nécessaires pour vous assurer que l’expertise du fonds auquel vous pensez est compatible avec le secteur d’activités de votre entreprise. Si c’est le cas, vous pourrez ensuite confirmer qu’il y aura une compatibilité entre les gestionnaires du fonds et votre équipe de fondateurs.

Valeur ajoutée des fonds de capital de risque : expertise et soutien

Les études ont démontré que la valeur ajoutée qu’apportent les fonds de capital de risque provient principalement de l’expertise et du soutien qu’ils fournissent aux entreprises pendant la durée de leur investissement (notamment en conséquence de leur présence au conseil d’administration). C’est pourquoi il est recommandé de vous assurer que la vision que vous avez de votre entreprise est compatible avec celle de l’équipe de gestionnaires du fonds de capital de risque. Il faut en effet comprendre que la perception que les gestionnaires de fonds entretiennent à l’égard de l’équipe de fondateurs de l’entreprise et de leur vision constitue un facteur important dans le cadre de leur décision d’investir dans l’entreprise.

Ils choisissent souvent d’abord une équipe, davantage même qu’un projet, un produit, ou une entreprise. Il ne faut donc pas percevoir le fait que le fonds de capital de risque demande que l’un de ses représentant siège à votre conseil d’administration comme constituant une menace ou un désir de prendre le contrôle de votre entreprise. Au contraire, cette présence, même si elle n’est qu’à titre d’observateur, doit être la bienvenue; grâce à elle, le gestionnaire du fonds de capital de risque sera en mesure de vous aider à faire croître votre entreprise rapidement.

Horizon d’investissement

Les fonds de capital de risque ont un horizon d’investissement précis. Ceux-ci sont généralement structurés en fonction d’une durée de vie maximale de 10 à 12 ans à compter de leur première levée de fonds auprès de leurs propres investisseurs. Leur objectif est donc de liquider tous leurs investissements sur un horizon d’environ 5 à 7 ans. Cette structure leur permet d’offrir une certaine liquidité à leurs investisseurs qui veulent s’assurer de pouvoir récupérer leur capital sur un horizon de temps moyen. Ils cherchent donc à investir dans des entreprises leur permettant de générer le rendement souhaité dans ce délai. Votre planification doit comprendre le moment d’approche des fonds dans l’optique d’être en mesure de leur garantir un rendement suffisant sur un horizon de moins de 5 à 7 ans. Autrement, même si votre plan de croissance pourrait se révéler intéressant pour un investisseur disposé à engager son capital à plus long terme, vous risquez de ne pas être en mesure de susciter l’intérêt voulu auprès des fonds de capital de risque.

À RETENIR

L’apport d’un fonds de capital de risque dans le capital d’une entreprise en démarrage ne doit pas être simplement envisagé comme un soutien financier, mais plutôt comme la naissance d’une relation d’affaires mutuellement fructueuse. Il est donc primordial que vous preniez le temps de bien vous informer sur les caractéristiques de ce fonds et de son équipe de gestionnaire et que vous fassiez un choix éclairé relativement au fonds avec lequel votre entreprise collaborera. Il ne faut pas faire l’erreur de choisir le fonds investisseur uniquement en fonction de du montant de son chèque.

Guillaume Lavoie